prospérité

prospérité [ prɔsperite ] n. f.
prosperitet 1120; lat. prosperitas, de prosperus
1 État heureux, situation favorable d'une personne quant au physique ( bien-être, santé), à la fortune ( fortune, richesse, succès) et aux agréments qui en découlent ( bonheur, félicité). « Édouard connut les effets d'une grande prospérité matérielle et morale » (Duhamel). Jaloux de la prospérité d'autrui.
Plur., vx ou littér. Moments, états de prospérité, jours heureux, fortunés. « Les états médiocres sont aussi éloignés des grandes prospérités que des grandes infortunes » (Rivarol).
2État d'abondance, augmentation des richesses (d'une collectivité, d'une entreprise), et spécialt Progrès dans le domaine économique. Prospérité nationale. Époque de prospérité et de culture. La prospérité d'une firme, d'une ville, d'un pays. Affaires, économie, industrie en pleine prospérité. activité, développement, essor. « Pendant les périodes de prospérité les grandes entreprises écrasent les petites » (Chardonne).
⊗ CONTR. Infortune, malheur; pauvreté. Crise, dépression, marasme, ruine.

prospérité nom féminin (latin prosperitas, -atis) État de ce qui est prospère, marqué par l'expansion et l'abondance. État de quelqu'un qui est dans une situation favorable sur le plan économique ou celui de sa santé. ● prospérité (citations) nom féminin (latin prosperitas, -atis) Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 La prospérité porte avec elle une ivresse à laquelle les hommes inférieurs ne résistent jamais. César Birotteau Honorat de Bueil, seigneur de Racan Aubigné, aujourd'hui Aubigné-Racan, 1589-Paris 1670 Académie française, 1634 Les destins sont jaloux de nos prospérités, Et laissent plus durer les chardons que les roses. Sonnet, À Mgr le duc de Guise Francis Bacon, baron Verulam Londres 1561-Londres 1626 La prospérité ne va pas sans craintes ni déplaisirs ; l'adversité, sans réconforts ni espérances. Prosperity is not without many fears and distastes ; and adversity is not without comforts and hopes. Essays, 5prospérité (synonymes) nom féminin (latin prosperitas, -atis) État de ce qui est prospère, marqué par l'expansion et...
Synonymes :
- développement
État de quelqu'un qui est dans une situation favorable sur...
Synonymes :
- réussite

prospérité
n. f. état prospère, situation de succès (d'une personne, d'une entreprise).
|| Spécial. état de grande abondance, de richesse.

⇒PROSPÉRITÉ, subst. fém.
A.— 1. État ou situation d'un pays, d'une collectivité ou plus rarement d'une personne dont les affaires sont bonnes, dont la réussite est manifeste. Prospérité d'un empire, d'une province, d'une commune; prospérité bourgeoise. Jaloux, d'ailleurs, comme les petites gens, la prospérité de son frère lui semblait un outrage à sa pauvreté (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 788). Le pays ne se remit jamais entièrement de la perte de sa capitale et ne retrouva pas son ancienne prospérité (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 418) :
1. L'ordre et l'économie sont déjà des vertus dans une condition privée; mais quand ces vertus se rencontrent dans les hommes qui président aux destinées de l'État, et qu'elles font la prospérité de tout un peuple, on ne sait quel magnifique nom leur donner.
SAY, Écon. pol., 1832, p. 472.
Prospérité d'une entreprise, d'une firme, d'une maison, d'un patrimoine; prospérité financière. La prospérité d'une station [touristique] irrigue forcément les cantons voisins (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 43). Il est remarquable que la France [en 1929], le plus touché des belligérants, ait retrouvé si vite une prospérité économique éclatante malgré ses difficultés monétaires (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 423).
SYNT. a) Assurer, accroître, compromettre, construire, partager, maintenir, ruiner la prospérité; être intéressé, contribuer, travailler, nuire à la prospérité; témoigner de la prospérité (de qqn ou de qqc.); faire étalage de sa prospérité; développement, apogée, faîte, sommet, déclin d'une prospérité. b) Prospérité rapide, prompte, soudaine, durable, éphémère, illusoire; grande, haute prospérité; prospérité récente, future; prospérité brillante, éclatante, insolente, chanceuse, généreuse, déchue. c) Condition, degré, élément, facteur, gage, instrument, source, signe de (la) prospérité de qqn ou de qqc.; année, ère, époque, temps de prospérité.
P. méton., vieilli, au plur. Synon. de affaires. Des ministres corrompus et vendus à l'Angleterre, à cet ennemi du continent qui a fondé ses prospérités sur le monopole et sur nos divisions (NAPOLÉON Ier, 1809 ds Rec. textes hist., p. 159). Il se trouvait maintenant l'un des plus riches propriétaires du département. Dans le cours de ses prospérités, il avait acheté la moitié d'une terre, dont l'autre partie échut par héritage à M. de La Mole (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 201).
2. Mod., dans le domaine de l'écon., de la pol., du syndical. [P. oppos. à crise, dépression, récession]. Ascension, développement, essor économique d'une nation, d'une grande entreprise. Foyer, pôle de prospérité; mécanisme de (la) prospérité; économie de prospérité. Les revendications des salariés sont souvent dénoncées comme démagogiques ou irresponsables par les employeurs qui, à leur tour, sont accusés de défendre leurs privilèges sous le couvert de la prospérité nationale (REYNAUD, Syndic. en Fr., 1963, p. 17). Ce développement [des économies productivistes d'abondance] qui a permis la prospérité américaine, la puissance soviétique et le relèvement rapide de l'Europe (BEAUFRE, Dissuasion et strat., 1964, p. 169).
3. Sans compl. État de paix, de stabilité, de bonheur qui est la conséquence du succès, de la richesse, de l'abondance. Aspirer à, jouir de, entrer, vivre dans la prospérité; connaître la prospérité; promettre, obtenir, faire régner la prospérité. Vers le milieu de la période que nous venons de décrire, aux approches de l'an 1300, entre l'apogée et le commencement de la décadence, dans un de ces momens solennels où la prospérité même devient mélancolique, parce qu'elle se sent toucher à sa fin (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 53). Au moment de la paix d'Amiens, tout concourait ainsi à rendre la tranquillité et la prospérité à la France (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 107). V. économe ex. 2 :
2. Le chrétien, à vrai dire, n'est jamais résigné. Sa conception de la cité vise de soi un aménagement de la vallée de larmes procurant un bonheur terrestre, relatif mais réel, de la multitude assemblée; une structure bonne et vivable de l'existence du tout, un état de justice, d'amitié et de prospérité rendant possible à chaque personne l'accomplissement de sa destinée...
MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 149.
B.— 1. Vieilli ou littér. Situation favorable, bonne fortune, état heureux d'une personne au physique comme au moral. Au lieu des vœux de prospérité et des promesses de bon avenir, je ne vous apporte qu'un cœur plein de tristesse et de découragement (HUGO, Corresp., 1821, p. 340). Le petit [un enfant] qui, jusqu'ici, était maigre et pâle a tourné tout d'un coup vers la prospérité et le coloris (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1835, p. 229) :
3. Le chiffre sept indique une période musicale, une phrase qui module et se résout dans le temps, qu'il s'agisse de mener à terme une expérience de prospérité, spirituelle ou physique, ou, au contraire, de dépérissement et de misère.
CLAUDEL, Poète regarde Croix, 1938, p. 78.
P. méton., le plus souvent au plur.
♦ Synon. de bienfaits, bénédictions. Je jouis de la vie comme si je possédais toutes les prospérités de la terre (STAËL, Corinne, t. 1, 1807, p. 25). À la tombée de la nuit il ne manquait jamais de me souhaiter des prospérités dont la liste était longue (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 208) :
4. Le croyant attend du sacré tout secours et toute réussite. Le respect qu'il lui témoigne est fait à la fois de terreur et de confiance. Les calamités qui le menacent, dont il est victime, les prospérités qu'il souhaite ou qui lui échoient, sont rapportées par lui à quelque principe qu'il s'efforce de fléchir ou de contraindre.
Philos., Relig., 1957, p. 32-6.
♦ Périodes ou moments favorables; jours heureux. Tout allait pour le mieux, rien ne semblait devoir troubler le cours de ces prospérités, lorsqu'un événement inattendu vint se jeter à la traverse (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 103). Moins facile à couvrir que M. Delcassé, M. Hanotaux avait eu des prospérités plus courtes et était tombé de moins haut (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 226).
2. P. anal. [À propos des animaux ou des végétaux] Croissance harmonieuse et/ou abondante. Quand on a assaini des marais, canalisé les cours d'eau, drainé les couches inférieures d'un territoire, toutes choses qui sont la conséquence d'une civilisation avancée, d'une agriculture savante, on a amoindri d'autant les conditions nécessaires à la prospérité des forêts (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 340). Le facteur éclairement est, pour les algues benthiques comme pour les algues pélagiques, un élément essentiel de la distribution et de la prospérité des espèces (J.-M. PÉRÈS, Vie océan, 1966, p. 85).
3. En partic.
a) [À propos d'une pers.] Qqf. p. plaisant. Visage, figure, mine de prospérité. Visage, expression du visage d'une personne en bonne santé ou à qui la nourriture ne fait pas défaut; visage gai, enjoué, coloré. Avec un visage de prospérité il se voit dans le marasme. Il me montre des mains beaucoup moins maigries que les miennes et s'écrie : « Vous voyez bien que je me meurs! » (STAËL, Lettres jeun., 1790, p. 413). C'est vous, Ernest?... ça vous réussit de faire la guerre, dites donc. Vous avez une mine de prospérité! (BOURGET, Sens mort, 1915, p. 41).
b) [À propos d'une chose] Bel aspect de ce qui est abondant ou respire l'abondance. Synon. opulence, richesse. J'ai revu mes chères boutiques, dans leur prospérité du matin (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 40). Ils avaient acheté en Normandie une ruine pittoresque, mais peu à peu, cet endroit ravissant, perdu dans les pommiers, avait pris un air de prospérité avec son pigeonnier dans la cour, faisant tourelle (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 159).
Prononc. et Orth. :[]. Ac. 1694, 1718 : prosperité; dep. 1740 : -spé-. Étymol. et Hist. 1re moit. XIIe s. prosperitet « état de ce qui prospère, bonheur, heureuse situation, bien-être » (Psautier Oxford, 36, 7 ds T.-L.). Empr. au lat. prosperitas, -atis, dér. de prosper (v. prospère). Fréq. abs. littér. :1 072. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 094, b) 1 000; XXe s. : a) 876, b) 855. Bbg. VARDAR SOC. pol. 1973 [1970], p. 297.

prospérité [pʀɔspeʀite] n. f.
ÉTYM. 1120; lat. prosperitas, de prosperus. → Prospère.
1 (Personnes). État heureux, situation favorable, quant au physique ( Bien-être, santé), à la fortune ( Fortune, richesse, succès) et aux agréments qui en découlent ( Bonheur, félicité). → Apparence, cit. 21. || « Les attraits (cit. 6) enchanteurs de la prospérité » (La Fontaine). || L'injuste prospérité des méchants (→ Indignation, cit. 1). || Jaloux (cit. 9) de la prospérité d'autrui (→ aussi Envie, cit. 1). || Souhaiter à qqn « prospérité, hilarité (cit. 1) et succès ». || Le calme d'une grande prospérité ( Grandeur; → Aise, cit. 17).Vx. (1680). || Visage de prospérité, gras et content.Plur. (V. 1380). Vx. ou littér. Moments, états de prospérité, jours heureux, fortunes. Bénédiction. || Grandes prospérités et grandes infortunes (→ Image, cit. 27). || Durant mes courtes prospérités (→ Ennuyeux, cit. 8). || Au sein de vos fausses prospérités (→ Enfer, cit. 18).
1 Vous voyez, Madame, que Monsieur Jourdain n'est pas de ces gens que les prospérités aveuglent, et… il sait, dans sa gloire, connaître encore ses amis.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, V, 3.
2 Les longues prospérités s'écoulent quelquefois en un moment, comme les chaleurs de l'été sont emportées par un jour d'orage.
Vauvenargues, Réflexions et Maximes, 18.
3 La grandeur de Napoléon n'était pas de cette qualité qui appartient à l'infortune; la prospérité seule lui laissait ses facultés entières : il n'était point fait pour le malheur.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 210.
4 Il donnait l'idée d'une prospérité ascendante, en plein accroissement, mais non subite comme il plaît aux caprices de la Fortune, en équilibre sur sa roue d'or qui tourne, d'en distribuer à ses favoris d'un jour.
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, V.
5 Environ sa trentième année, Édouard connut les effets d'une grande prospérité matérielle et morale.
G. Duhamel, Salavin, III, III.
Vx. (Au plur.). Événements heureux. || « Je lui contai (…) mes petites prospérités » (Mme de Sévigné, 1139, 21 février 1689).
6 Les prospérités me servent de discipline et d'instruction, comme aux autres les adversités et les verges.
Montaigne, Essais, III, IX.
2 (1751). État d'abondance, augmentation des richesses (d'une collectivité, d'une entreprise), et, spécialt, progrès dans le domaine économique. || Prospérité nationale (Necker, 1775), des nations (→ Grandeur, cit. 9). || La prospérité des monarchies dépend du caractère (cit. 38) d'un seul homme. || Sources intarissables (cit. 1) de prospérité. || Époque de prospérité et de culture. Or (siècle, âge d'or).
Spécialt. Activité, développement, essor. || Rétablir la prospérité d'une entreprise. Relever, restaurer. || Période de prospérité et période de crise (→ Écraser, cit. 12). Expansion.Être en pleine prospérité.
7 Ce n'est pas pour moi ce que je fais ! La prospérité de tous va croissant, les industries s'éveillent et s'excitent, les manufactures et les usines se multiplient, les familles, cent familles, mille familles ! sont heureuses (…)
Hugo, les Misérables, I, VII, III.
CONTR. Adversité, détresse, infortune, malheur. — Besoin, pauvreté. — Anémie, crise, dépression, déroute (fig.), effondrement, épuisement, marasme, ruine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prosperité — Prosperité. s. f. Bonheur, heureux estat des affaires. Grande prosperité. longue prosperité. prosperité continuelle. prosperité de peu de durée. il est maintenant dans une grande prosperité. je vous souhaitte toute sorte de prosperité. les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Prosperite — Prospérité La prospérité est une période de croissance économique où la bonne qualité de vie de l ensemble de la population de la région géographique est qualifiée de prospère. Elle est le résultat d un faible taux de chômage, d une économie… …   Wikipédia en Français

  • prosperité — Prosperité, quand les choses nous viennent à souhait, Prosperitas, Prospera fortuna, Foelicitas. Prosperité entiere, Solida foelicitas. Qui donne prosperité et porte bon heur, Prosper, Foelix …   Thresor de la langue françoyse

  • PROSPÉRITÉ — s. f. Heureux état, heureuse situation, soit des affaires générales, soit des affaires particulières. Grande prospérité. Longue prospérité. Prospérité continuelle. Prospérité de peu de durée. Il est maintenant dans une grande prospérité. Je vous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • prospérité — (pro spé ri té) s. f. État de ce qui prospère. •   Leur courage aussi grand que leur prospérité, MALH. II, 7. •   Voilà le précipice où l ont enfin jeté Les attraits enchanteurs de la prospérité, LA FONT. Élégie pour M. Fouquet.. •   Théodose,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PROSPÉRITÉ — n. f. Heureux état, heureuse situation, soit des affaires générales, soit des affaires particulières. Longue prospérité. Prospérité de peu de durée. Un moment de prospérité. On ne manque jamais d’amis dans la prospérité. La prospérité de l’état.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Prospérité —          HEMINGWAY (Ernest Miller)     Bio express : Écrivain américain (1899 1961)     «La première panacée d une nation mal gouvernée est l inflation monétaire ; la seconde, c est la guerre. Toutes deux apportent une prospérité temporaire ;… …   Dictionnaire des citations politiques

  • Prospérité — La prospérité est une période de croissance économique où la bonne qualité de vie de l ensemble de la population de la région géographique est qualifiée de prospère. Elle est le résultat d un faible taux de chômage, d une économie florissante, d… …   Wikipédia en Français

  • prospérité — nf. prospéritâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • La Prosperite — La Prospérité Pour les articles homonymes, voir Prospérité.  La Prospérité {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.